Notre constat

Un monde à bout de souffle qui se doit de changer en profondeur pour évoluer

Notre univers extérieur résonne avec notre univers intérieur au niveau individuel comme au niveau collectif . La prépondérance d’une vision intérieure collective “au service de soi-même “ plutôt qu’au service de soi et des autres, que les autres soient des humains , des animaux , des végétaux , c’est à dire du Vivant dans son ensemble a engendré des rapports de force (compétition, rapport dominant-dominé, prédation)qui se sont exprimés dans tous nos secteurs de vie .

La forme géométrique de cette vision du monde est l’obélisque (expression du mâle dominant) que l’on retrouve dans notre architecture (tour érigée), notre organisation collective pyramidale et même notre technologie basée sur l’extraction du pétrole, comme si l’humain voulait “soumettre” la terre elle-même.

Actuellement , un timide retournement vers des valeurs féminines est en train de s’effectuer . L’économie collaborative est basée sur la forme géométrique du cercle .

Le cercle symbolise les cycles de la Vie . Cette rondeur toute féminine se retrouve donc dans les organisations collectives dites horizontales (versus pyramidales) ,dans l’économie circulaire où les déchets deviennent matière première ou dans les échanges de biens et de services entre personnes.

Apprenons à équilibrer les valeurs masculines et féminines en nous et à l’extérieur de nous puisqu’elles sont complémentaires : l’idée est d’être unis dans la différence . C’est bien la diversité des genres, des idées , des points de vue , des individus, des compétences et des expériences  qui amènent la richesse.

Kaleidosphère accompagne les personnes qui souhaitent apporter une « pierre » concrète à la construction de toutes les approches nouvelles respectueuses du Vivant dans son ensemble.